FONDATION CALOUSTE GULBENKIAN

39 bd de La Tour-Maubourg - 75007 paris

Du lundi au vendredi de 9h à 18h, samedi et dimanche de 11h à 18h.
Exposition fermée les mardis

téléphone : 01-53-85-93-93

mail : calouste@gulbenkian-paris.org

La Fondation Calouste Gulbenkian est une institution portugaise privée, créée en 1956 par volonté testamentaire de son fondateur, financier d’origine arménienne et de nationalité britannique, mort en 1955 à Lisbonne, son lieu de résidence depuis 1942.
A Paris, la Fondation Calouste Gulbenkian, créée en 1965, a pour vocation d’offrir une programmation artistique internationale d’excellence. Elle produit à cet effet trois expositions par an ainsi que plusieurs projets artistiques, sous forme d’installations ou de performances. La Fondation Calouste Gulbenkian à Paris cherche, en collaboration avec des commissaires internationalement reconnus, à présenter des artistes (en début de carrière ou au parcours déjà bien établi) qui proposent des projets artistiques singuliers, indépendamment du support utilisé. Les artistes et leurs œuvres sont au centre de sa programmation ainsi que les questions relatives à la création contemporaine.
La Délégation française a aussi pour objectif de contribuer aux grands débats autour de la société civile, l’économie sociale, les fondations et la culture en assurant un programme de conférences dont le cycle est intitulé Tout se Transforme.
Enfin, la Délégation française soutient la diffusion de langue portugaise en France et dans le monde à travers sa bibliothèque lusophone, comptant plus de 80.000 ouvrages, et en proposant un programme de conférences et débats en rapport avec les littérature et les sciences humaines et sociales de langue portugaise.

Saint-Germain/Invalides

Artistes de la galerie

Expositions précédentes

03 octobre 2018 —> 16 décembre 2018
vernissage le 02 octobre 2018
Alberto Giacometti et Rui Chafes
    "Gris, vide, cris"
Commissaire : Helena de Freitas.
Deux conférences accompagnent cette exposition :
Federico Nicolao présente “La main dans le vide”
et Maria Filomena Molder “Un trou dans la neige”.